La collection Mirages est un retour aux sources.
L’innovation porte une dimension authentique presque primaire où les éléments sont la clé.
Nous avons laissé faire les forces de la nature, l’eau et le soleil, le vent et le feu
que la main de l’artisan a guidées avec humilité vers une nouvelle voie décorative. 

Le chêne antique,  la valeur du temps. 
C’est dans de vieilles habitations d’Europe centrale des 18ème et 19ème siècles qu’il faut aller chercher l’origine du chêne antique. Les grumes y sont alors transformées en planches épaisses et brutes puis encastrées entre elles pour former murs et structure de petites habitations rurales. 200 ans plus tard, la surface érodée et l’aspect de vécu du bois sont le résultat naturel de l’action du temps et de la lumière. L’orientation et la durée d’exposition du chêne aux intempéries sont fondamentales à l’actuelle physionomie des planches. Sélectionnées avec soin, elles révèlent un singulier et profond relief, une tonalité naturelle et changeante sans aucun artifice pour vivre aujourd’hui un nouvel âge. 

Le tilleul sculpté carbonisé, la main et le feu.
Sur un bois brut, la main sculpte un damier vibrant qui semble inachevé. Avec maîtrise et soin, un premier feu brûle la surface du bois. Le geste est répété jusqu’à obtenir une véritable combustion et révéler une matière craquelée, carbonisée d’un noir unique. De cette maîtrise aléatoire où bois et feu hésitent entre lutte et séduction, naît une étrange finition dont la couleur et la texture ne font qu’un.

Le marbre Sahara noir, un textile de pierre.
Aller chercher un minerai au coeur de la terre a quelque chose d’exceptionnel et de magique. Celui-ci, extrait des profondeurs du désert tunisien, est étonnant. Il a fallu des millions d’années de fossilisation de l’or noir pour atteindre la morphologie actuelle de la pierre. Sur fond de fines couches obscures s’entrecroisent des veines naturelles blanches et safran au dessin unique évoquant un tissage africain artisanal. 

L’acier oxydé, un vestige moderne.
Cet acier épais et robuste est le socle commun à chaque pièce. Plié en cornière ou en tripode, souligné d’un large fil de soudure déposé à la main, il se décline en piètements à l’allure minimale et rassurante. Le temps joue pour lui, sa finition «Corten» à l’aspect de rouille révélée par plus de 20 jours d’oxydation, lui confère un vécu hâlé aux nuances brun orangé et une allure antique et brute d’une grande modernité.